Skip to content

Demain: Disparition des magasins physiques?

24 novembre 2011

Avec le développement du e-commerce et du drive,
quel avenir pour  les magasins traditionnels?

Disparition?  

Le credoc estime que le e-commerce représentera 24% des ventes globales en 2020 alors qu’aujourd’hui ce canal de distribution ne représente que 5%.

Jusqu’à présent, le commerce traditionnel a été peu touché par cette forme de commerce, mais les premiers impacts se font sentir

    • Diminution des surfaces de vente
      (Casino vient de l’annoncer une diminution de 20% des surfaces de vente de ses magasins Géant)
    • Diminution du nombre de références en magasin, tout en élargissant la gamme de produits sur internet
      (Gamme de produits spécifiques sur le nouveau site carrefour développé en collaboration avec Pixmania)

Dans les mois à venir, il faut sans doute s’attendre à une optimisation des réseaux de distribution de certains distributeurs.
(fermeture des magasins les moins rentables pour des surfaces plus petites, cession de magasins, réduction des surfaces de vente)

Vers la disparition des magasins physiques ?  Voici une illustration frappante d’extension du  e-commerce qui s’invite dans la réalité quotidienne des sud-coréens. (Tesco)

Ou évolution?

Mais quand on voit  certains pure-players  internet comme Cdiscount, Vente.privée commencer à créer des magasins, comme le fait depuis plusieurs années pixmania ou grosbill,  j’en suis moins sûr.

Les magasins ne devraient pas disparaître,  en revanche leurs fonctions sont certainement amenées à fortement à évoluer vers les formules suivantes :

Showroom

Des points de vente conçus comme des lieux d’exposition et de démonstration voire de mise en scène  et où la mission du personnel de vente est concentrée sur le conseil.

De nombreux supports s’offrant pour une commande livrée à domicile : smartphone , borne magasin, personnel magasin.

Drive

Des points de collecte de e-commande, où le client peut trouver lors de l’enlèvement  une proposition d’ articles complémentaires  ou de dépannage (comme peuvent l’envisager certaines chaînes de bricolage de proximité)

Diminution des surfaces de vente et développement des technologies en magasin

L’inévitable  diminution des surfaces de vente  sera accompagnée par
l’arrivée massive des nouvelles technologies au point de vente afin de :

      • faciliter la  présentation et la vente des produits (vidéo interactive de présentation, configurateur de produit, mise en situation des articles, accès au site web au sein du magasin …),
      • passer les commandes
      • utiliser de nouveaux modes de paiement,
      • accéder à des offres commerciales interactives et personnalisées…

D’abord répondre aux attentes du client

L’enjeu de ces évolutions, c’est de répondre aux attentes du client que ce soit en terme
de service (conseil, gain de temps, image, respect des engagements …) ou
de prix (Prix le plus bas, meilleurs rapport prix/service …).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :